Présentation

  • Cédric FEVRE
  • Tireur sportif handisport depuis 1994, licencié au HANDPHYCLUB DIJON de 1994 à 2008, puis à la STEP CHALON SUR SAONE depuis 2008
  • Champion paralympique et recordman du Monde à Londres en 2012 en tir a la carabine 10 mètres 60 balles couché
  • Titulaire de la Légion d’honneur et de la Médaille d’Or de la Défense Nationale

 

 

 

Je m’appelle Cédric Fèvre ,  né à Fontaine-Les -Dijon   le 1er novembre 1983. Atteint d’une Spina Bifida, malformation congénitale qui se caractérise par un mauvais développement de la colonne vertébrale engendrant des  troubles neurologiques et orthopédiques , j’ai suivi une scolarité normale en milieu ordinaire, obtenant ainsi un BAC ECONOMIQUE ET SOCIAL, puis un BTS COMPTABILITE . J’ai toujours eu le goût de l’effort pour surmonter mon handicap, de la compétition et de la réussite dans mes études. Ce sont des valeurs que mes parents m’ont transmis et que j’ai pu exprimer dans le sport, grâce à leur soutien et leur accompagnement au quotidien.

Le sport justement, parlons-en. Au début, simple moyen de développer ou maintenir mes capacités physiques existantes, en pratiquant le vélo en loisir  avec mon père par exemple. C’est devenu au fil du temps une véritable passion et un mode de vie. A L’âge de 8 ans, mes parents m’inscrivent au HANDPHYCLUB DIJON, club handisport multisport  natation et tir sportif  , simplement pour apprendre à nager et fréquenter d’autres personnes en situation de handicap. Et puis un jour, le président du club me propose de venir un vendredi soir au stand des Chevaliers Dijonnais pour me faire découvrir le tir sportif.  Je n’ai jamais été attiré par l’univers des armes, mais curieux de découvrir une nouvelle discipline, je me laisse tenter. Je montre rapidement des qualités intéressantes à la carabine et je décide de me lancer dans la compétition à l’âge de 11 ans.

Je décroche une première médaille de bronze au niveau national lors des Jeux Nationaux de l’Avenir Handisport à Lyon en 1995. Un an après à Chatenoy-Le-Royal, je deviens champion de France cadet en tir à la carabine 10 mètres, à la surprise générale. Un premier titre qui en appellera d’autres les années suivantes.  Mes résultats me permettent d’être repéré par les entraineurs nationaux pour participer à des stages et des sélections nationales. En 2003, une semaine avant de passer mon BTS COMPTABILITE, je participe à ma première compétition internationale à Pfaffikon en Suisse . J’atteins  une première finale internationale en terminant 7ème. Je poursuis ma progression les années suivantes et je décroche ma sélection pour mes premiers championnats du Monde 2006  à Sargans en Suisse. Malheureusement, mon inexpérience à ce niveau ne me permet pas d’exprimer mon potentiel. Je participe aux championnats d’Europe à Sühl en Allemagne l’année suivante. Je termine au pied du podium en individuel mais j’ai la joie de partager une première médaille de Bronze par équipe avec mes coéquipiers.

2008, les Jeux Paralympiques de Pékin se présentent devant moi. Un rêve de gosse qui peut devenir réalité. Malheureusement, je ne suis pas sélectionné et je connais une véritable désillusion.Dès lors, la question se pose, cela vaut-il le coup de continuer à rêver ? Et puis en regardant  devant ma télé  les athlètes français monter sur les podiums, faire retentir la Marseillaise, l’envie me reprend, avec le désir de prendre ma revanche, 4 ans après pour participer à mes premiers Jeux Paralympiques à Londres en 2012. Je change de club en 2008 et suis licencié à la Société de Tir et d’ Education Physique de Châlon sur Saône. En janvier 2012, je signe un Contrat de Sportif de Haut-Niveau de la Défense, que j’ai eu l’honneur de représenter pendant 6 ans.

Deux mois avant les Jeux, je remporte une première médaille d’Or lors de la compétition de préparation à Stokemandeville en Angleterre, berceau des Jeux Paralympiques. La suite, l’aventure londonienne vous pouvez la découvrir dans la rubrique Londres 2012, le récit…